La longue carrière du n°33

Périodes, affectations et immatriculations.

(Quelques dates et immatriculations sont hélas incomplètes ou manquantes)

  • le 23 juin 1955 Sortie d’usine
  • le 7 juillet 1955 Selon listing AMD livré neuf à Cambrai
  • le 12 juillet 1955 PCAA Prise en Charge Armée de l’Air
  • du 12/07/55 au 21/07/55 EAA 601 Châteaudun
  • ( Selon étude 312 Cormy serait arrivé le 20/07/55 à Cambrai) F-UHZ
  • du 21/07/55 au ?/11/57 EC 02/012 “Picardie” Cambrai F-UHZ
  • du ?/11/57 au 14/01/58 EC 03/012 “Cornouaille” Cambrai F-UIUP
  • du 14/01/58 au 02/06/58 EC 00/005 Orange F-UG..
  • du 02/06/58 au 26/12/58 Générale Aéronautique M.Dassault F-UG..
  • du 26/12/58 au 10/06/59 EC 00/005 Orange F-UG..
  • du 10/06/59 au 08/09/60 EC 01/008 “Maghreb” Rabat-Salé (Maroc) F-UIPJ

Mystère IVA à Rabat-Salé

Bel alignement de Mystère IVA de l’EC 1/8 “Maghreb” à Rabat-salé (Maroc). La présence de notre n°33 (8-PJ) ne fait aucun doute.

  • Le 09/09/60 l’escadron 01/008 “Maghreb” reprend le nom, l’insigne et les traditions du groupe “Saintonge”
  • A la mi-novembre 1960, l’escadron 01/008 “Saintonge” est déplacé à Oran-La Sénia (Algérie) en poursuivant ses missions OTU, DAT et de maintien de l’ordre jusqu’au 12/03/61. F-UIPJ

Mystère IVA n°33

Le Mystère IVA n°33 (8-PJ) du “Saintonge” à Oran (Algérie) fin 1960

Mystère IVA n°33

Le Mystère IVA n°33 (8-PJ) en patrouille légère survolant le port d’Oran

  • du 12/03/61 au 21/09/61 Générale Aéronautique M.Dassault Bordeaux F-UIPJ
  • 1er EMJ-AMD à 883 h 40 de vol F-UIPJ
  • le 21/09/1961 Convoyé de Bordeaux à Tours F-SDLO
  • du 22/09/61 au 01/10/65 Base Aérienne 109 Tours F-TEZJ
  • du 01/10/65 au ?/?/? Groupe Ecole 05/314 BE 705 Tours F-TEZJ
  • du ?/?/? au 22/11/66 EAA 601 Châteaudun Stocké
  • le 22/11/1966 Convoyé de Châteaudun à Salon F-SDLB
  • du 22/11/66 au 19/06/68 Groupe Instruction 00/312 Salon F-TFUR

Mystère IVA n°33

Le Mystère IVA n°33 F-TFUR à Salon de Provence le 9 septembre 1967. (Bernard REGNIER)

  • du 19/06/68 au 19/12/68 SFERMA F-TFUR
  • 2eme EMJ-SFERMA à 1689 h 55 de vol F-TFUR
  • du 19/12/68 au 02/01/69 EAA 601 Châteaudun Stocké
  • le 02/01/1969 Convoyé de Châteaudun à Salon F-SDLF
  • du 02/01/69 au 19/09/69 Groupe Instruction 00/312 Salon F-TFUR
Mystère IVA n°33

Le Mystère IVA n°33 empêtré dans une barrière d’arrêt après un atterrissage mouvementé sur la Base Aérienne 701 de Salon de Provence !!

  • du 19/09/69 au 24/10/69 EC 00/008 Cazaux (prêt) F-TFUR
  • du 24/10/69 au 23/12/69 Groupe Instruction 00/312 Salon F-TFUR
  • du 23/12169 au ?/?/70 SOGERMA pour maintenance F-TFUR
  • du ?/?/70 au 30/07/76 Groupe Instruction 00/312 Salon F-TFUR
  • le 28/04/1972 Révision GERMAS 15/314 BE705 Tours F-TFUR
Mystère IVA n°33

Le Mystère IVA n°33 F-TFUR vient d’arriver à Tours le 28 avril 1972 pour une révision GERMAS 15/314 (Eric MOREAU)

  • le 30/07/1976 Convoyé de Salon à Châteaudun F-SDLY
  • du 30/07/76 au 04/10/82 EAA 601 Châteaudun Stocké
  • le 4 octobre 1982 Prévu pour restitution à l’US Air Force après 3207 heures de vol (voir explications dans notre page “Historique du Mystère IV“). En fait l’appareil restera à Châteaudun en stockage longue durée.
  • le ?/06/1984 Exposé à Creil pour les 50 ans du 2/10 F-UIRE

Mystère IVA n°33

Le n°33 repeint aux couleurs du n°57 F-UIRE (Eric MOREAU)

En juin 84, à l’occasion du cinquantenaire du 02/010 “Seine” et des 20 ans du Mirage III C, le Mystère IVA N°33 (au premier plan) est repeint aux couleurs du 02/010 “Seine” avec le code “10-RE” pour être exposé sur la base de Creil, aux côtés du SMB-2 n°139 “10-RE” (au centre) et du Mirage IIIC n’30 “10-RE” (au fond). Dernières heures de gloire…

  • du ?/06/84 au 3/10/02 Exposé sur la BA 124 de Strasbourg F-UIRE
  • Il sera abandonné à la corrosion sur l’aérodrome du polygone F-UIRE
  • le 3/10/2002 Transféré Ailes Anciennes de Hte-Savoie F-UIRE

Dépose sur le ventre

C’est encore avec cette immatriculation que les Ailes Anciennes de Haute-Savoie le récupéreront 18 ans plus tard à Strasbourg… Il sera minutieusement démonté puis transféré aux Ailes Anciennes de Haute Savoie, à Thonon-Les-Bains, pour être mis à l’abris et où un long et coûteux travail de restauration a commencé…

FacebookEmailBookmark/FavoritesBlogger PostMySpaceLinkedInAIMShare