Notre Wright R3350-18 Cyclone est sorti de son berceau samedi 7 mars 2015, de manière à pouvoir lui redonner un bâti plus présentable pour le public.

Maurice et Serge étaient à la manoeuvre, car il s’agissait de soulever l’énorme moulin double wasp d’un peu plus de 1 200 kilogrammes sur la balance pour l’extraire de son berceau pourvu d’un carénage, et le poser délicatement au sol.

Enchaîné, le moteur de 18 cylindres, qui provient d’un DC-7 d’Air France, était levé du bout des fourches de notre bon vieux chariot élévateur Salev, crachant une épaisse fumée noire à chaque coup de pédale, tel un F4 Phantom au décollage, que ses pilotes avaient fini par baptiser “the smoker”.

Quelques coups de volant et Maurice déposait gentiment notre Turbocompound sur un sol garni de pneus.

DSCN8579

Maurice aux commandes de notre increvable chariot élévateur Salev, qui soulève du bout des fourches le Wright Cyclone pesant un peu plus d’une tonne.

Le berceau d’origine, dont le plancher recouvert d’huile séchée, et aussi glissant qu’une patinoire, sera conservé mais dépourvu de son carénage, qui empêchait au visiteur d’observer en détail la beauté mécanique de ce moteur conçu pour équiper les Boeing B-29 Superfortress. Après quelques coups de disqueuse, il ne restera plus que la structure en tubes métalliques. Puis, le R3350, ayant perdu avec le temps l’éclat du métal, sera remis sur son berceau afin de commencer un long chantier de restauration.

Serge réceptionne les fourches du chariot élévateur.

Serge réceptionne les fourches du chariot élévateur.

 

FacebookEmailBookmark/FavoritesBlogger PostMySpaceLinkedInAIMShare